IO4- formation pour les syndicats

Un programme de formation pour les partenaires sociaux (IO4) a été développé sur la base de celui-ci que vous pouvez trouver ci-dessous.

IO4 - développement d'un matériel de formation

Dirigée par l’Université de Milan (UNIMI), l'IO4 constitue un outil de formation pour réaliser les objectifs du projet. Il s'agit tout d'abord d'un programme de formation sur la gestion de la diversité qui est destiné aux partenaires sociaux. Il a été financé par Erasmus+ et s'inscrit dans le projet MigrAid "former les partenaires sociaux à la diversité ethnique dans les PME". En partant du constat que les migrations internationales sont en constante augmentation et qu'il est nécessaire de s'adapter à une société mais aussi à un marché plus diversifié, il est donc rapidement apparu évident qu'il faudrait s'éduquer à gérer la diversité et notamment dans les entreprises et chez les partenaires sociaux. 
L'IO4 est un manuel de 60 pages détaillant un programme de formation qui dure 5 jours qui a pour but de former des employés de PME ou leurs directions, et les partenaires sociaux. Pour ce programme, les formateurs les plus aptes seraient des responsables de PME ou des services ressources humaines, et des partenaires sociaux qui sont en lien avec la diversité.  
En outre, l'IO4 prend en compte les différences culturelles et historiques de chaque pays où les expérimentations ont été menées (Chypre, Danemark, France, Grèce et Italie), afin de fournir les instruments et outils nécessaires et adaptés à la gestion de la diversité. 
Tout comme les autres IO, on y trouve de nombreux exemples, des cas d'études mais surtout des explications et des définitions approfondies de tous les concepts essentiels qu'il faut maîtriser pour bien comprendre les enjeux de la diversité et surtout comment lutter contre les discriminations et résoudre les problèmes auxquels on peut faire face dans des environnements multiculturels ou diversifiés. 
Le manuel existe en langue anglaise et française. Il doit cependant encore être finalisé.



Auteurs : Université de Milan (UNIMI) (Italie)

Traduction : Mathias Guivarch


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire